François Rondel

François RONDELLe plaisir de l'improvisation est la première chose qui m’intéresse au sein d'un groupe car on ne peut jamais savoir où on va arriver ensemble. C’est entre autre ce que je recherche dans ma pratique de musicien et d’enseignant artistique. La place que l’improvisation m’a toujours interpellé que ce soit dans les musiques anciennes, traditionnelles ou contemporaines. En parallèle de mes études de saxophone en musique classique et contemporaine, j’ai intégré les classes d’écriture et de Jazz et musiques improvisées au Conservatoire de Caen. La découverte de l'improvisation dirigée en orchestre avec le contrebassiste Barry Guy lors de master¬class et la rencontre avec le saxophoniste Guillaume Orti furent fondamentales dans mes attirances musicales.

Mes premières expériences professionnelles en groupe ont été avec Dario, chanson française rock, et le Mazel combo, jazz manouche et musique d'Europe de l'est, avec lequel je continue de jouer. En 2009, Issachar m'amène à jouer un nouvel univers musical avec des compositions personnelles. Cet univers se poursuit avec le tentet Tante Yvonne à partir de 2012.

Depuis, avec Issachar, plusieurs projets ont vu le jour : L’histoire du vieux Black Jo, un ciné¬concert et bientôt Le cri des insectes.

Dans un registre différent, je participe également à l’Ensemble Orchestral de l'Orne qui se réapproprie un répertoire symphonique de la fin du 19e siècle au 20e siècle et à Abat¬jour et grand sofa, un groupe de musique brésilienne.